ACTUALITES > Les jardins de Keukenhof
Fleur, j'écris ton nom vous propose de partir à la découverte d'un paradis fleuri hollandais... Keukenhof...
Chaque printemps, Keukenhof est un régal pour les yeux : des millions de tulipes et d'autres plantes à bulbe sont en fleurs. De nombreux touristes viennent photographier cette féerie de couleurs dans le somptueux décor d'une architecture paysagiste traditionnelle et moderne.

 

 
 
 
 

Le Keukenhof : généralités
L'histoire de la tulipe
Partout au monde, celui qui voit une tulipe pense immédiatement à la Hollande. Cette fleur est devenue LE symbole de notre pays, bien que cette dernière ne provienne pas du tout des Pays-Bas.

Depuis 1593
Carolus Clusius (Charles de l'Écluse), le célèbre biologiste du Hortus Botanicus (jardin botanique) de Leiden, est généralement reconnu comme étant celui qui a introduit en 1593 la tulipe aux Pays-Bas. Il n'y serait probablement jamais arrivé s'il n'avait pas été l'ami du Flamand De Busbecq. En sa qualité d'ambassadeur à Constantinople, ce dernier était tombé sous le charme d'une merveilleuse fleur des jardins du palais: la tulipe. Il en envoya quelques bulbes à Clusius qui décida de les cultiver dans le jardin de Leiden.

Tulpomania
La nouvelle se propagea rapidement. De riches Hollandais, touchés par sa beauté, étaient prêts à payer de fortes sommes pour un bulbe de tulipe. L'esprit commercial bien connu des Hollandais frappa ici aussi, car des acheteurs étrangers firent également leur apparition sur le marché quelque temps plus tard. La tulipe était 'hot' et il a même été question d'une fièvre de l'or, comparable à la fièvre de l'internet des années quatre-vingt-dix. Cette fièvre tomba aussi vite qu'elle était montée. 1637 connut un 'krach de la tulipe' et la tulpomania n'était plus qu'un souvenir. Tout bien réfléchi, la tulipe n'était pas aussi rare qu'on pouvait le penser, de sorte que ces prix faramineux n'étaient plus justifiés. La surabondance provoqua la chute des prix et la faillite de nombreux commerçants.

Un produit d'exportation
Le commerce de la tulipe n'a cependant pas changé. Cette dernière, suivie de près par le lys, le glaïeul, le narcisse et bien d'autres magnifiques fleurs d'ornement, est toujours un des produits d'exportation les plus importants des Pays-Bas. La majeure partie est destinée aux États-Unis, à l'Allemagne et au Japon. La plus grande partie du milliard de bulbes qui restent aux Pays-Bas est surtout utilisée pour la culture des tulipes coupées. 'Un petit bouquet de fleurs pour la fête des mères ?"

 
 
 

Histoire
C'est en 1949 que l'ancien maire de Lisse, Me W.J.H. Lambooy, et une dizaine de bulbiculteurs de premier plan ont pris l'initiative d'organiser une exposition florale annuelle en plein air. Ils ont très vite opté pour le domaine du Keukenhof: l'emplacement idéal.

Le jardin des fines herbes
Le Keukenhof n'a pas toujours été le merveilleux domaine que nous connaissons. Au 15e siècle, les 32 hectares du parc actuel faisaient partie de l'immense domaine du château de Teylingen. Jacoba van Beieren, la comtesse de Hollande, y a tenu le sceptre de 1401 à 1436. Elle utilisait une partie de son domaine comme jardin de plantes aromatiques et comme jardin potager. Chaque jour, la comtesse venait cueillir de ses propres mains les ingrédients frais pour la cuisine. Et c'est de là que le domaine du Keukenhof (Le jardin potager) tient son nom.

Un concept de 1840
En 1840, les architectes paysagistes renommés 'Zocher & Zn' (Zocher père et fils) ont reçu l'ordre de concevoir un parc. Ces messieurs avaient déjà accompli une tâche similaire à Amsterdam : ils avaient créé le Vondelpark. Il suffit de se promener dans le Keukenhof pour reconnaître leur main dans les environs de l'allée de hêtres (la Beukenlaan). Les arbres majestueux et la pièce d'eau datent de cette époque. Le domaine du Keukenhof a continué de s'agrandir dans les années qui suivirent pour devenir le parc actuel de 32 hectares.

Les grands de ce monde
Dès la première année, plus de 236.000 personnes visitèrent l'exposition. La preuve que le maire Lambooy et les bulbiculteurs avaient bien calculé la chose. Au fil des ans, le Keukenhof a vu le nombre de ses visiteurs augmenter pour atteindre les 600.000 à 700.000 personnes par an, avec des pointes de plus de 900.000 visiteurs. Nous retrouvons parmi ces derniers les 'grands de ce monde' tels que les présidents américains Eisenhower et Clinton, ainsi que la reine Elizabeth d'Angleterre. Le Keukenhof a eu aussi l'honneur d'être le décor de la première apparition en public de la princesse Máxima, qui était à l'époque encore la fiancée du prince héritier Willem-Alexander.

Le Keukenhof de nos jours
Le nombre de bulbiculteurs est depuis passé de 10 à plus de 90, mais le caractère est resté le même : les meilleures et les plus belles fleurs des Pays-Bas sont exposées chaque année au Keukenhof. Le Keukenhof est devenu l'un des endroits les plus connus de notre pays et l'un des centres d'intérêts les plus photographiés au monde.

En bref : 
Keunenhof est un paradis fleuri à chaque printemps (ouvert du 25 mars au 20 mai en 2004) à ne manquer sous aucun prétexte si vous visitez la Hollande ! 
Pour en savoir + : www.keukenhof.com (version en français)

[haut]